Parfums

J’aime les parfums orientaux, chauds, amples, ronds et qui restent sur la peau, sur les vêtements, que l’on retrouve dans un pull ou une écharpe. J’ai longtemps, très longtemps cherché un parfum qui me corresponde. J’ai toujours fini par me lasser. Pas assez comme ci, trop comme ça, trop de fleurs, banal.

En 1992, Serge Lutens (qui vient de recevoir les insignes de Commandeur dans l’Ordre des Arts et Lettres) crée
« Féminité du Bois » pour Shiseido. Tout de suite, l’idée de ce parfum m’accroche, mais je ne le porte pas. Je garde un œil. Ou un nez ^^
En 2000, S. Lutens crée sa marque, et là je bascule. Ambre Sultan.

C’est mon odeur, mes enfants me le disent. J’y découvre régulièrement de nouvelles notes.
Quand je me retrouve à ne plus trop le percevoir, ne plus trop le sentir, par habitude sans doute, je reviens à Sables (d’Annick Goutal), une odeur chaude et sèche, épicée et aromatique, ou à Chergui (toujours S. Lutens, malheureusement en édition éphémère. Je dois avoir récupéré le dernier flacon de ma région).
Et toujours, je retrouve Ambre Sultan. C’est devenu une constante, le seul luxe que je m’accorde.

One thought on “Parfums

Comments are closed.